La famille digitale se présente dès le jeudi 12 juin avant de vous retrouver pendant le festival

Nécessaire(s) Territoires(s)- 2006 - Durée 21mn - Digital vidéo

Un film de Benoît Perraud

"Ce monde est injuste. Notre organisation inhumaine. On le sait. On le montre. Tout le temps. Je ne veux même pas proposer une dénonciation de tout ça. Je cherche autre chose..."
À travers des rencontres à Limoges et à La Rochelle, des images et des sons glanés ici ou là, une recherche de ce que sont et ce que peuvent être le squat, les alternatives et, par là même, l'utopie.

Générique

Auteur-Réalisateur : Perraud (Benoît)
Production / Diffusion : Université de Poitiers

Première brigade – 2007 – Durée : 38mn.

Un film de François PERLIER

Dès 1940, les membres des réseaux communistes de la petite montagne limousine s’organisent pour lutter contre le gouvernement de Vichy et l’occupant nazi. Quatre ans plus tard, ce mouvement de résistance rurale, orchestré par le Colonel Guingouin, libérera finalement la région. La ville de Limoges deviendra « La capitale du maquis ».

D’anciens partisans nous racontent cette aventure de guérilla, sur une terre ancestrale d’insoumission et de révolte.

RÉALISATEUR

François Perlier est un jeune réalisateur de la région Limousine dont l’histoire familiale a été marquée par l’aventure du maquis du Colonel Guingouin. Le film rend hommage au combat pour la liberté et contre le fascisme, mené par des hommes dont l’Histoire a oublié le nom. En effet, on peut regretter que les générations actuelles ne connaissent pas Georges Guingouin, même à Limoges.

La réalisation de ce documentaire apparaissait à la fois comme une nécessité et une urgence. Il s’agissait de confectionner un support durable de transmission de la mémoire régionale d’une part. D’autre part, il fallait recueillir la parole des derniers témoins de cette épopée avant qu’il ne soit trop tard : le film est à ce titre un document précieux.

Une autre des intentions principales du réalisateur a été d’ancrer le récit d’un fait historique dans son contexte local : il était fondamental de « filmer le pays ». La singularité de ce mouvement partisan est indissociable de certaines traditions libertaires du Limousin : les personnages du film portent en eux cette culture paysanne propre à la région.

Ce film aborde donc le thème de la Résistance sous un angle local et exemplaire. À ce titre, il constitue un support pédagogique original. Il introduit à la fois des problématiques globales sur le sujet (régime de Vichy, répression, réseaux communistes, clandestinité…) et l’inscrit au niveau régional en mettant en lumière un épisode essentiel de l’histoire du Limousin.

Ce film a été commandé par l’association des Amis du Musée Départemental de la Résistance de la Première Brigade du Colonel Guingouin. Il est projeté régulièrement lors de la visite du musée à Peyrat-Le-Château.